vendredi 19 avril 2013

Le PS c'est

-->

"une Oligarchie", un"clans", un"système",



Ces termes violents... sont le quotidien dans nos trop rares réunions ou nous devrions débattre et faire de la politique.

Je parle de façon directe parce qu'on n'a plus l'habitude, au PS, de nommer les problèmes.
 
Or, cette dérive clanique peut conduire à des situations insupportables pour tous les socialistes et pour tous les Français de gauche.
 
Jérôme Cahuzac a été propulsé moins par les structures internes du parti que par le soutien des hommes et des femmes de son clan au sein de l'appareil. 
 
On en voit le résultat. Il faut donc en tirer les conséquences.

Hollande a une part de responsabilité, comme tous ceux qui ont dirigé le parti. 
 
Mais François Hollande n'a jamais trempé dans ces fonctionnements. 
Il n'a jamais constitué un courant, ce n'est pas l'homme d'un clan car il savait que ce mécanisme était redoutable. 
Si on peut lui faire un reproche, c'est d'avoir été parfaitement conscient de ces dérives et de ne pas y avoir mis un terme comme premier secrétaire. 
Il ne les a pas avalisées, il ne s'est pas compromis avec, mais il a dans ce contexte été dans l'impossibilité de le réformer.

Militants avez vous envisagés de quitter le PS ?

Malheureusement, j'y pense presque tous les jours. 
Je n'éprouve aucune satisfaction à en parler comme je le fais. 
J'ai adhéré au PSU à 16 ans. Je suis plus socialiste que jamais, mais je me sens très mal à l'aise dans mon parti car je ne vois pas les choses bouger ni les moyens de les faire bouger.
 
Le PS a subi une défaite au premier tour de la présidentielle en 2002 et n'a pas changé, il a subi l'affaire DSK et n'a pas changé. 
Il subit l'affaire Cahuzac et ne veut pas changer... 
Avant que le bateau sombre, il peut se passer un certain temps. 
L'agonie peut durer très longtemps. 
Je ne peux pas m'empêcher de faire un parallèle avec le Parti radical des années 1930 qui, comme le PS, était un grand parti, avec de grandes personnalités et un grand projet, et s'est petit à petit affadi au point de devenir simplement un élément d'un système.

Il n'y a pas besoin de le quitter, il vous jette, vous n'êtes plus convoqué aux réunions de section et on ne vous renouvelle pas votre carte !!!!


d’après un texte de Gaëtan GORCE Elu PS de la Nièvre
.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire