vendredi 19 avril 2013

La FRANCE doit sauvé le monde



Le 18 Avril 2013 a l'émission C'dans l'air Philipe DESSSERTINE nous a expliqué que la FRANCE était la seul puissance a pouvoir sauvé le monde d'une catastrophe économique et sociale, a la condition de faire les reformes structurelles et de réduction de notre dépense public, «  La crise est la, elle ne nous lâche pas, nous ne faisons qu'acheter du temps, l'horloge tourne, notre échec précipiterait le monde dans une crise inimaginable ».



Ce prestigieux professeure nous confère donc une mission divine, nous cette pauvre FRANCE au bord du gouffre, ce pays aux milles tares, toujours 5/6 puissance économique du monde (selon les calcul).
Pour une fois que quelqu'un nous décerne la palme d'or réaliser la mission hautement prestigieuse de SAUVER LE MONDE
Et tout cela dans les plus bref délais car nous n'avons plus de temps. C'est donc François HOLLANDE et les pauvres humains qui peuplent la France a faire les sacrifices matériels et sociaux.


Il faut réduire a tout prix notre dette publique :

C'est plus de commandes publiques aux entreprises
C'est démoraliser les entrepreneurs
Donc réduire la croissance
Augmenter le chômage
C'est entamé inéluctablement notre pouvoir d'achat


Il ne faut surtout pas augmenter les prélèvements obligatoires

C'est ne plus former nos jeunes correctement
Réduire notre sécurité
Fini la possibilité de bouger, se divertir, se soigner, bien vieillir sans bourse délie.


Philippe Dessertine


Diplômé de l'IEP de Bordeaux2 et titulaire d'une maîtrise de droit, il poursuit en DEA de finance et passe l'agrégation et le doctorat de gestion. Il a l'HDR (habilitation à diriger des recherches).
Professeur à Paris-X Nanterre (depuis 2001), où il dirige le Centre d'études et de recherches sur les organisations et la stratégie (Ceros). Il est le Directeur de l'Institut de haute finance (IFHF). Il est membre du Cercle de l'entreprise.
Spécialiste de l'économie et de la finance, il est l'auteur d'ouvrages et d'articles sur l'information financière dans le journal Libération[réf. nécessaire].
En 2009, il a été membre de la Commission du Grand Emprunt présidée par Alain Juppé et Michel Rocard.
Il est aussi professeur à l'ENSAE où il donne un cours sur les nouvelles normes comptables, au Master GDO (Gestion et Dynamique des Organisations) qui porte les sceaux de l'École des Mines et de l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Il est également habilité à enseigner à l'Escp-Europe et l'École polytechnique.
Directeur de l'institut de haute finance à l'Institut français de gestion, Philippe Dessertine est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont Le monde s'en va-t-en guerre, La Décompression, et Le Gué du tigre, tous trois édités chez Anne Carrière en 2010, 2011 et 2012. Sous la direction de Jean-Louis Chambon, il a collaboré à l'écriture de Rigueur ou relance ?, publié aux éditions Eyrolles en 2011.

http://www.philippedessertine.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire