dimanche 9 décembre 2012

Pour les bi-nounourses incrédules



Les théâtres d'opération ou nous avons évolués nous ont énormément apporté. 

Sur notre fonctionnement interarmées et la coopération avec les forces spéciales étrangères, nous avons fait des progrès considérables, passant de la théorie à la pratique. 

Renseignement, action directe, formation et assistance: nous y avons pratiqué toute la gamme de nos savoir-faire sur un terrain notoirement difficile. Nous en avons retiré un aguerrissement certain et une solide expérience dans le domaine du combat de contre-insurrection. 

Les forces spéciales sont particulièrement adaptées à ce type de combat car elles sont capables d'associer souplesse, discrétion et réactivité à l'utilisation de technologies de pointe (drones pour l'imagerie, matériels d'interception électromagnétique).

Ces savoir-faire ont permis de contrecarrer efficacement le combat asymétrique que cherchaient à nous imposer les insurgés.
Général Christophe Gomar

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire