mercredi 7 mai 2014

FAUX DEBAT




«Les jours fériés coûtent deux 


milliards d'euros à l'économie


 française»



Éric Heyer, directeur adjoint analyse et 

prévision à l'OFCE Expert


«Les jours fériés coûtent deux milliards d'euros

 à l'économie française»




Tous ces ponts du mois de Mai sont-ils bons ou mauvais pour l'économie française ?

Je dirais ni l'un ni l'autre. L'Insee a calculé le coût des jours fériés pour notre économie.
Les onze jours fériés annuels français coûtent à l'économie tricolore deux milliards d'euros.

Toutefois ce calcul est réalisé en période normale.

La facture peut coûter beaucoup plus cher si le pays est dans une conjoncture économique dynamique avec des entreprises qui tournent à plein régime.

À l'inverse, ça peut coûter moins cher si les entreprises, comme actuellement, sont en phase de ralentissement.

Qui sont les gagnants ? Qui sont les perdants ?

Classiquement, les secteurs qui tirent leur épingle du jeu pendant ce mois de Mai sont l'hôtellerie, la restauration ainsi que les services liés aux loisirs.

En revanche, les grands perdants sont les industriels dont le plan de charge mensuel perd plusieurs jours de production.

Mais sauf exception comme l'aéronautique dans la région toulousaine, actuellement les industriels n'ont pas besoin de produire plus car la demande n'est toujours pas revenue.

Le PIB du mois de mai sera-t-il moins élevé que celui des autres mois ?

Tout d'abord, les relevés du PIB sont trimestriels et non pas mensuels.
Ensuite, le PIB est publié corrigé des variations saisonnières. Il y aura donc autant de jours ouvrés en 2014 qu'en 2013 permettant de réaliser des comparaisons pertinentes.

L'Insee a estimé que l'impact des jours fériés sur la croissance française sera de 0,01 % soit un effet négligeable.

Le commerce va-t-il souffrir de plus de jours de fermeture en mai ?

La consommation est de toute façon limitée par le pouvoir d'achat.

Ce n'est pas le nombre de jours d'ouverture des magasins qui détermine le niveau de consommation mais le pouvoir d'achat.

Recueilli par Gil Bousquet

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire