vendredi 17 janvier 2014

Un avenir bien sombre?


L'austérité va tuer la compétitivité


A ce problème de compétitivité va s'adjoindre un problème de débouchés (les entreprises produisent moins car il y a moins de COMMANDES) puisque la croissance a été détruite en zone euro par des politiques de rigueur et d'austérité imposées dans les pays du Sud et préconisées très fortement aux pays du Nord !

D'autre part, la récession en Zone Euro a fini par toucher les COMMANDES aux pays émergents (l'Europe représente encore 25% de commande mondiale).

Les pays émergents souffrent aussi et leur croissance s'amenuise très rapidement.
Les entreprises françaises sont touchées en retour par une perte de débouchés dans les pays émergents !

Reste l'Amérique du Nord dont la croissance est en moyenne de 2% depuis 2009 et qui est protégé par sa compétitivité (prix du gaz trois fois moins cher qu'en Europe grâce au gaz de schiste, dollar de combat grâce à une politique moins doctrinale que la politique de change de la BCE et ouvriers aux salaires plombés).

La croissance des Etats-Unis ne profite que très peu à la France et elle ne peut compenser les faiblesses de l'économie mondiale.

Le MEDEF, les économistes patentés et le chef de l’État semblent ignorer que les entreprises produisent plus quand il y a des COMMANDES, que les entreprises investissent quand il y a des COMMANDES, que les entreprises embauchent quand il y a des COMMANDES.

En absence de COMMANDES, l'économie de cotisations sociales proposée sera majoritairement épargnée par les chefs d'entreprise qui auront bien raison d'être prudents, de ne pas investir sans débouchés.

Et des COMMANDES , il n'y aura pas. Car, François Hollande doit réduire dans le même temps les dépenses de l’État ...
Car les dépenses publiques sont des COMMANDES aux entreprises donc des salaires qui sont consommés et sont ainsi au final des recettes pour les entreprises.
Cette coupe dans les dépenses publiques pourraient donc être récessive et entraîner une récession à plus ou moins long terme.
Les marges des entreprises se dégraderont et tout cela n'aura peut être servi à rien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire