vendredi 4 octobre 2013

LE RISQUE AU BOULOT?


10 règles d’or pour faire face aux risques sur votre lieu de travail





  Incendies, explosions, Inondations...

Qu’ils soient d’origine industrielle ou naturelle, les risques pouvant affecter votre usine ou les sites de stockage sont difficilement prévisibles et peuvent prendre des proportions dramatiques s’ils ne sont pas anticipés convenablement.
La prise de mesures de prévention et de protection est donc essentielle pour réduire leur fréquence et leur gravité.

1. L'engagement de votre direction et de l’ensemble des personnels

La direction de l’entreprise doit annoncer clairement sa volonté d’améliorer la prévention en préparant un document détaillant :
  • les objectifs ;
  • les investissements nécessaires ;
  • les procédures à suivre ;
  • l’attribution des responsabilités en cas de sinistre.
Elle doit et vous devez veiller à ce que chacun de vos collègues se sente concerné par la prévention des risques et de les mettre en application .


2. Une construction appropriée (configuration des bâtiments et matériaux utilisés)



Pour réduire la potentialité de développement d’un incendie par exemple, il est recommandé :
  • d’utiliser des matériaux de construction ignifuges ;
  • d’installer des cloisons coupe-feu dans les zones de grande superficie ;
  • de stocker les liquides capables de brûler, les charges combustibles et les matériaux présentant un risque d’explosion dans des bâtiments indépendants.
Par ailleurs, les calculs de résistance des toitures doivent prendre en compte les surcharges liées à l’accumulation d’eau ou de neige, ou au soulèvement par le vent.



3. Une protection contre les risques provenant de l’extérieur



Deux types de risques sont ici à prendre en compte :
  • Les risques de voisinage : une distance suffisante entre les bâtiments et un éloignement au maximum des stockages extérieurs combustibles limitent ces risques ;
  • Les risques naturels : instaurer un plan de protection est par exemple la meilleure solution pour se protéger des inondations. Pour faire face au risque sismique, il peut être recommandé de mettre en place des mesures comme l’entretoisement ou l’ancrage des équipements.


4. Une protection adaptée contre les risques spéciaux



De nombreux procédés industriels requièrent des sécurités, en plus d’une protection splinkleurs et de l’élimination des sources d’ignition, pour se protéger contre l’incendie :
  • Les liquides capables de brûler ;
  • Les poussières combustibles ;
  • Les gaz inflammables ;
  • Les travaux par point chaud.

5. Un maintien d’un niveau d’ordre et de propreté dans les locaux.



Chaque employé doit se sentir concerné par le nettoyage régulier de son lieu de travail, l’utilisation correcte des équipements, ou encore le dégagement des allées dans les zones de stockage, etc.
D’une manière générale, il est conseillé d’éviter qu’une accumulation de dépôts combustibles ne se forme sur les sols, les structures ou sous les machines.

6. Un entretien régulier des bâtiments et des équipements



L’installation des équipements électriques dans un environnement propre, frais et sec, puis leur maintenance régulière, permet d’éviter qu’un défaut électrique ne provoque par exemple un incendie.

7. Une équipe d’intervention formée, réactive et efficace



Composée d’employés qui connaissent très bien le site, cette équipe doit être capable d’intervenir rapidement en cas d’urgence pour permettre une reprise d’activité rapide.


8. Une protection sprinkleur convenablement paramétrée



En plus d’éviter un arrêt prolongé ou définitif du site en cas d’incendie, une protection sprinkleur paramétrée selon des standards limite les dégâts des eaux en ne se déclenchant que dans les zones concernées par l’incendie.

9. Une source d’eau suffisante



Pour que la protection sprinkleur soit efficace, il faut qu’elle soit alimentée en eau avec un débit et une pression adéquats, à partir d’une source fiable (réseau d’eau de ville, château d’eau, pompe incendie privée).

10. Des inspections régulières des dispositifs de protection



Des vérifications hebdomadaires, mensuelles et annuelles doivent être réalisées à la fois par l’équipe chargée de la sécurité de l’usine et par des auditeurs extérieurs .
Il peut s’agir par exemple d’inspecter les conditions de stockage et de manipulation des liquides capables de brûler ou de contrôler les vannes cadenassées d’alimentation de la protection sprinkleur (manœuvrées tous les mois et contrôlées visuellement toutes les semaines).



Le respect de ces 10 règles d’or,  est à répartir en 3 étapes :

La prévention, protection et maîtrise des dispositifs de protection,
 
Peut permettre a votre entreprises et a vous même de vous assurer d’une bonne gestion des risques.



Rapprochez vous de votre CHSCT et en cas de non respect de ces consignes de bases sachez que vous avez 
 
UN DROIT LÉGAL DE RETRAIT DE VOTRE POSTE DE TRAVAIL SI VOUS VOUS ESTIMEZ EN DANGER.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire