dimanche 20 octobre 2013

Des prescriptions MÉDICALES néfastes



Une enquête de la SECU

sur nos consommations excessives

d'Anxiolytiques et d'hypnotiques





A analyser les prescriptions des benzodiazépines dans notre pays .

Une molécule qui rentre dans la composition de bon nombre de médicaments psychotropes.



La benzodiazépine une substance qui agit sur le psychisme, sur le système nerveux central et y induit des modifications de la perception, des sensations, de l’humeur, de la conscience ou d’autres fonctions psychologiques comportementales».



En ce qui concerne les anxiolytiques, la France est second devancée par le Portugal mais avec des niveaux de prescription 5 à 10 fois supérieurs à des pays comme le Royaume-Uni, l’Allemagne, les Pays-Bas, le Danemark ou la Suède.
Même positionnement en ce qui concerne les hypnotiques.
Nous sommes le deuxième pays prescripteur en Europe, mais cette fois derrière la Suède (très faible prescripteur d’anxiolytiques) et encore très, très loin devant le Portugal (gros prescripteur d’anxiolytiques par contre), le Royaume Uni, les Pays-Bas et l’Allemagne.
Seule l’Espagne présente des statistiques comparables (bien que nettement inférieures) pour la prescription des deux grandes familles de psychotropes.


Les benzodiazépines entrent dans la composition de deux grandes familles de produits psychotropes, les anxiolytiques comme le Xanax, le Tranxene, le Temesta et leurs génériques pour ne parler que des plus connus mais aussi les hypnotiques comme le Rohypnol, le Mogadon, le Noctamide, leurs génériques et bien d’autres. Cette étude montre donc de façon terriblement limpide que la France bat des records d’Europe (sinon du Monde) au niveau de la prescription de benzodiazépines.


L’étude a resserré son analyse au niveau régional, et conclut que « les prescriptions de benzodiazépines en Languedoc Roussillon est l’une des plus importantes d’Europe avec une utilisation qui sort largement du cadre de l’autorisation de mise sur le marché.»


Et là où les bilans provoquent le malaise, c’est quand on découvre que le département de l’Aude figure en tête, dans la région, devant les Pyrénées-Orientales pour la prescription des deux grandes familles de psychotropes.
Il est urgent d'analyser les raisons de cette surprescription de psychotropes.


Il faut en déduire qu'il y a un comportement dangereux des médecins Audois (seuls habilités à prescrire ces psychotropes) .
Les prescriptions de Psychotropes s'accompagnent généralement de restriction de conduite de tous véhicules ou d'utiliser certains outils. L'étude ne nous renseigne pas sur le nombre « d'arrêts maladies » qui accompagnent ces prescriptions.
Mais voilà bien un sujet qui pourrait occuper utilement Le Procureur de la République et le Conseil de l'Ordre des Médecins de L’Aude et de la Région Languedoc Roussillon.


D'apres un texte de Didier Babou


Ce texte initiale a été transmis au Défenseur des droits : Dominique Baudis

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire