jeudi 21 novembre 2013

Les grands ayatollahs


Les grands ayatollahs

du

Capitalo-Libéralisme Débridé Français



nous enfument depuis leur chaire de C'dans l'air et autres médias.

Verdier-Molinié

Directrice de la iFrap.


Diplômée d'histoire économique contemporaine, Agnès Verdier-Molinié est également l'auteur de plusieurs ouvrages, dont Les Fonctionnaires contre l'Etat et 60 milliards d'économies, tous deux publiés aux éditions Albin Michel en 2012 et 2013.

Marc Fiorentino

Ancien trader vedette, Président et fondateur d’une société de bourse et éditorialiste sur la radio BFM au journal La Tribune et au magazine Challenges.
Spécialiste des marchés financiers, Il a dirigé pendant plus de quinze ans des banques d'affaires américaines, avant de créer sa propre société. Il est par ailleurs l'auteur de Sauvez votre retraite !, Immobiliez-vous !, Sauvez votre argent ! «  Un trader ne meurt jamais », tous publiés chez Robert Laffont.

Le pays n'est pas gouverné, rien ne va, le pays va a vau-l’eau, les entreprises ferment à raison de 140 par jour !

C'est vrai, mais qui est responsable de ces défections d'entreprises :

1 / Leur manque notoire de FONDS PROPRES, qui au premier fléchissement de la demande devient mortel.

2 / Aux mises en faillite d'entreprises par les Tribunaux de Commerce :
Ce TRIBUNAL CIVIL est sous la coupe de toutes les organisations syndicales patronales ( MEDEF et Consorts, CCI, Chambre des Metiers).

3 / Aux plans sociaux suite à des décisions d'actionnaires de fermeture de sites de production ne dégageant pas suffisamment de valeur ajoutée pour les détenteurs du CAPITAL.

Ces mollahs en service commandés, nous assènent leur vérité doctrinale , elle est sans appel !!!:


RÉDUIRE LA DÉPENSE PUBLIQUE
RÉDUIRE LA DÉPENSE PUBLIQUE
RÉDUIRE LA DÉPENSE PUBLIQUE
RÉDUIRE LA DÉPENSE PUBLIQUE
RÉDUIRE LA DÉPENSE PUBLIQUE
RÉDUIRE LA DÉPENSE PUBLIQUE



TOUTES NOS DÉPENSES FONT LA RECETTE DE PATRONS

Nos « gourous nauséabonds » ne font que décider la mort de milliers d'entreprises, de sociétés et de la destruction de plus de 100000 emplois.

Ce ne sont pas les charges sociales et les taxes qui pénalisent les entreprises, c'est l’absence de clients solvables.

Mais pas touche aux niches fiscales qui permettent de financer les partis politiques sans aucune limite et de visibilité pour le trésor (la dette de l'UMP a été payée par 6.6 millions d'€uros, en moins de rentrées fiscales).

La potion magique que nous préconisent nos gourous a été mise en œuvre chez nos voisins Espagnols, allez y faire un tour pour voir ce qui vous attend !

50% du petit commerce et des TPE ont disparu ,et les fleurons de la bourse de Madrid ont perdu 50% de leur valeur boursière (leur capital), le smic est à 750€ pour 40h, 40% des
Espagnols cohabitent chez papa ,maman dans 100m2 , ou retournent dans leur village d'origine vivre dans la ferme de leurs grands parents … Les écoles ferment, la sécu est aux abonnés absents régulièrement, par manque de fonds, elle vend ses hôpitaux au Privé !!!

L'Espagne se redresse selon nos ayatollahs grâce à un dumping social  qui ne veut pas dire son nom ?

Notre SMIC est à 1400€ pour 35h


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire