vendredi 29 novembre 2013

DES PAROLES ET DES ACTES




MONSTRUEUSE HYPOCRISIE


Nous avons vu et entendu la plus belle caricature du Capitalo-Libéralisme Débridé par les acteurs principaux de cette doctrine économico-financière inventée il y a 25 ans par Milton Friedman.

La crise économique ne les a pas refroidis dans leur ardeur de vouloir plumer le plus grand nombre de gogos solvables, malgré les pertes astronomiques qu'ils ont subies et fait subir à l'humanité.
Il leur en restait suffisamment pour repartir à la chasse.

Mr Denis Payre



C'est un de nos fleurons français de la création de richesse mondialisée qui s'est attelé à la tâche de nous convaincre de la pertinence de son expérience d'entrepreneur, devenu milliardaire en $.


Nous avons eu droit à tout le catalogue de leurs revendications


Le Code du Travail
Et ces 1000 pages, résultat de 60 ans de jurisprudence édictée par une juridiction paritaire suite aux litiges de salariés maltraités par des patrons peu scrupuleux de la personne humaine.


La paperasserie administrative française
Qui empêcherait la création d'entreprise, il s'en créerait 600000 par an, malgré la crise ; «  Ce sont tous des fous à lier » ?


Les Normes
Qui limitent la liberté d'entreprendre, qui n'ont pourtant pas empêché la très sociale Norvège de nous empoisonner avec son saumon d’élevage !!!


L'environnement fiscal
Est devenu illisible, c'est vrai ! mais à qui la faute ? C'est votre crise ...Avec quoi voulez vous éponger les emprunts que nous avons contractés pour sauver l’essentiel de notre survie, que vous aviez hypothéqué à notre insu.


Réduire les charges qui pénalisent les entreprises,
Ces charges ne pénalisent aucune entreprise puisque vous refacturez à vos clients, cela ne vous posait pas de problèmes il y a 20 ans avec le plein emploi et sans la mondialisation et son dumping économique et social.
La baisse de 100 MILLIARDS € que vous exigez pour sauver vos business et les consommateurs solvables qui vous font défaut.
C'est amputer de 25% les ressources de l'URSSAF qui finance la Sécu, les caisses de retraites, le chômage, les allocations familiales,etc,etc.
C'est la fermeture d'un centre de soins sur deux, la baisse de 5% de toutes les retraites, c'est la mise au chômage de 450 000 Salaries dépendant de la santé.
Ce qui vous pénalise, c'est la solvabilité de vos prospects qui sont bien souvent vos salariés et nos retraités.
Vous voulez les appauvrir encore plus ?


Vous rêvez de voir notre pays avec un SMIC à 750€ pour 40h hebdomadaires et qui oblige les travailleurs à accepter des baisses de salaire de 18% pour sauver leur outil de travail, pour des entreprises gérées par des incompétents notoirs au bord de la liquidation...


C'EST LE SORT DE 8 MILLIONS D’EUROPÉENS : LES ESPAGNOLS 
( les SEAT, RENAULT, PEUGEOT, NISSAN, FORD, GM s'en
frottent les mains à nos dépends).


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire