mardi 19 février 2013

Le SALARIE-RETRAITE/CONSOMMATEUR PAYE TOUJOURS TOUT.


LE GRAND MENSONGE DE GAUCHE

Les charges sociales et les taxes ne pénalisent pas les entreprises
Les entreprises répercutent toutes leurs taxes, charges sociales sur leur prix de revient , ce qui veut dire que lorsque vous achetez votre pain, vous participer au payement du salaire du mitron et de ses charges sociales; le loyer, les investissements, toutes ses taxes et le salaire du boulanger. 


Le SALARIE-RETRAITE/CONSOMMATEUR PAYE TOUJOURS TOUT.

Seuls les actifs participeraient au financement de nos comptes sociaux? C'est faux.

 
Vous participez au financement de nos comptes sociaux par votre cotisation personnelle,( part ouvrière) et par le biais de votre consommation de tous les jours.
Plus nous consommons de produits venus d'ailleurs ( hors UE) moins vous cotiserez à notre protection sociale.

Ce qui pénalisent les entreprises ce ne sont pas les charges sociales, mais la faiblesse des salaires qui cantonne 21 millions de nos concitoyens dans une consommation de survie. ( combien d'entre eux pourront s'offrir un jour les services d'un artisan, ou d'une nounou )

Actuellement Charges Sociales sont prélevées exclusivement sur les salaires, cette façon de procéder était faisable lorsque l'ensemble de nos coûts était représenté par une masse salariale importante, mais aujourd'hui la part des salaires ne veut plus rien dire, et il faut donc s'orienter vers une ponction sur UNE TVA.

Certains trouvent cela scandaleux, la TVA étant par essence payée par tous, cela pénaliserait les bas salaires.

Mais il n'y aucune différence à taxer un produit au milieu de son processus de fabrication ou une fois fini.

La seule différence, c'est que son taux sera moindre puisqu'il s'exercera sur un montant plus important mais qui inclura toute la création de richesse produite sur tout notre territoire.

Ce qui ferait que la totalité de tous les produits d'importation n'échapperait pas à notre taxe sociale et ce qui autoriserait une baisse substantielle de son taux.

Nos comptes sociaux devront inexorablement être pris en charge par notre création de richesse collective.

N'oubliez pas que la baisse ou l'allongement du départ en retraite ne va pas nous exonérer de devoir repayer pour nos vieux parents, car l'Art 205 du Code Civil y veille. Les enfants et petits enfants sont astreints à une OBLIGATION ALIMENTAIRE afin de palier au manque de ressources de vos vieux parents.

Donc toutes augmentations de prestations ou de services sera un coût supplementaire pour nos compte sociaux qui se repercuterons inexorablement et inéluctablement sur le prix de tout ce que nous consommons.

Combien de promesses intenables dans nos motions?????

COMPTES SOCIAUX
Cotisations sociales patronales et ouvrières 274,00 Mds €
Financement de l'Etat 91,50 Mds €
Total Budget Comptes Sociaux (URSSAF) 365,50 Mds €
Retraites 150.50 Mds €
SECU 158,30 Mds €
Accidents du travail 10,50 Mds €
Allocations familiales 46,20 Mds
Ce budget c'est le salaire de 1.5 Million de personnes tous les ans, compte tenu que le salaire moyen mensuel est dans cette branche de 3045 € mensuel.
Et 13.5 millions de retraités a 835€ mensuel.
Ce budget c'est 85% de la rémunération des médecins, des auxiliaires de santé libérale, des pharmacies et du chiffre d'affaires des structures privés d' hospitalisation ( salaires et investissements)
C'est 100% de tous nos centres hospitaliers publics.
C'est 65% du chiffre d'affaires de tous les laboratoires pharmaceutiques.
C'est 95% du chiffre d'affaires des sociétés d'ambulance.
C'est 65% du chiffre d'affaires des villes de Cure ( commerces, locations, hôtellerie).



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire