lundi 9 décembre 2013

Les Nouveaux Raleurs


Les « asphyxiées »

 

 Sont avant tout les professions libérales Médicales qui entrent en contestation.

 

S'estimant « asphyxiées » par les impôts et les normes de toutes sortes, elles ouvrent un nouveau front contre les Pigeons, les Poussins, les Tondus, les Sacrifiés.
Ils n'ont pas toujours les mêmes objectifs ; le rapport Combrexelle sur la question de la refonte de la représentativité patronale prévoit un «statut intermédiaire» pour l'UNAPL qui lui permettra d'être consultée en amont et en aval des décisions.
«Les strapontins d'observateurs, on a déjà donné, ça ne sert à rien», assure Michel Chassang.
Il est anormal d'exclure 2 millions de personnes de la négociation et d'accords qui s'appliquent qu'à eux».
Les professions libérales médicales manifestent leur exaspération face à leurs campagnes qui visent à réduire toute leur rémunération.
L'Union nationale des professions libérales (UNAPL) lance aujourd'hui une mobilisation baptisée



«les asphyxiées».



Lance une grande pétition «les métiers de la vie, moi j'y tiens», affichage de pancartes «les métiers de la vie en danger» dans tous les cabinets et une campagne sur Facebook et Twitter
 
Vous êtes les premières victimes avec vos malades de cette campagne nauséabonde contre le financement de comptes sociaux et la réduction de la dépense publique...
Quant aux autres professions libérales, elles sont aussi victimes des revendications du MEDEF, CGPME, UPA , etc, etc   sur l’excès de normes, de règlements qui fait l'essentiel de leur fond de commerce...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire