mardi 30 juin 2015

DES NOBELS EN FAVEUR DE LA GRECE




Des prix NOBELS EN FAVEUR de GRECE

Contre la majorité des économistes classiques

Joseph Stiglitz et Paul Krugman, Piketty chacun de leur côté, prennent 

la défense du Premier ministre grec qui a choisi de procéder à un 

référendum.




Ils voteraient «non». Joseph Stiglitz, co-prix Nobel 2001, et Paul Krugman, prix Nobel 2008, sortent une nouvelle fois du bois pour défendre, contre la majorité des économistes classiques, le choix iconoclaste du Premier ministre grec de procéder à un référendum. 
Dans un article intitulé «L’attaque de l’Europe contre la démocratie grecque» et publié sur le site Project syndicate, le premier se fait l’avocat du gouvernement grec dont il défend ardemment les positions.
Pour les Nobel d’économie, la situation de la Grèce est alarmante.

Le troisième dénonce ce matin sur BFM TV l’attitude «vraiment catastrophique» des Européens envers la Grèce.
Les européens, au cours de l’année 2014, ont dit "En fait, on en parlera plus tard".
Et c’est comme ça que le gouvernement, en décembre 2014, a chuté et que Tsipras est arrivé».
Il appelle «les dirigeants européens, à commencer par Hollande et Merkel, à prendre leurs responsabilités et à dire clairement que la question de la restructuration de la dette, ce n’est pas pour après-demain, c’est pour maintenant».

Pour Piketty, «Hollande et Merkel doivent prendre leurs responsabilités» envers la Grèce


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire