mercredi 1 juillet 2015

Délai de carence, un fourre tout





DELAIS DE CARENCE POUR 

ARRETS MALADIES

Disparités à tous les étages de notre société



En pratique, l'inégalité entre public et privé n'est pas très importante?
Non parce les deux tiers des salariés sont couverts par leur entreprise, qui leur assure ainsi une prise en charge bien meilleure que celle prévue par la loi.
Selon le Ministère de la Santé et des Affaires sociales, la quasi totalité des entreprises qui proposent une telle couverture à leurs salariés leur offre une compensation totale: le délai de carence est entièrement pris en charge par l'entreprise, de telle sorte que la rémunération du salarié malade n'est pas ou à peine amputée par un arrêt maladie de trois jours.
Un argument utilisé par les adversaires de l'instauration d'un jour de carence dans la fonction publique: alors que les entreprises compensent en grande partie le délai de carence pour les salariés du secteur privé, les fonctionnaires ne bénéficieraient pas de la même compensation.
Reste que pour 1/3 des salariés du privé, cette compensation n'existe pas.
Ceux-là se trouvent doublement punis car ils sont plus souvent en contrat précaire, dans des petites entreprises qui offrent moins d'avantages, ou dans des secteurs qui offrent des conditions de travail difficiles.
Dans les entreprises où les salariés sont bien rémunérés et en CDI, la couverture des arrêts maladie est en effet bien meilleure.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire