lundi 26 janvier 2015

Le Scandale Sanitaire


 

NOS MATERNITÉS « hors la loi » ?

La Cour des Comptes dénonce des crimes...

Elle recommande la fermeture ou rénovation de tous les établissements, désignés comme dangereux .



«La France est au premier rang en termes de natalité avec deux enfants par femme, mais nous sommes au 17e rang quant au risque de mortalité néonatale [enfants nés vivants mais décédés]».


«Sur les 255 maternités qui accueillent des grossesses non risquées, si 131 présentent un taux d’enfants morts nés inférieur à la moyenne de leur catégorie de type 1 4,3 décès pour 1000 . On relève pour 33 maternités un taux de près du double 8,4 décès pour 1 000 de la moyenne générale», révèle la Cour des Comptes.
1998 un décret a fixé à 300 accouchements annuels le seuil minimum pour maintenir une maternité ouverte  et 2015, un établissement sur cinq a fermé. 
 
Mais toutes les maternités n’ont pas encore été mises aux normes.
La Cour des comptes recommande de «les fermer sans délai en cas d’absence de mise en conformité immédiate» pour d’évidentes raisons de sécurité sanitaire.
Treize établissements sont particulièrement pointés du doigt. Par exemple, une maternité de la Drôme a reçu un avis défavorable de poursuite d’activité, en raison de «dysfonctionnements dans la gestion des urgences vitales, d’erreurs de diagnostics et de retards à la décision».
Même si certains établissements font l’objet de dérogations (elle sont situés dans des zones ou la maternité la plus proche est trop éloignée), 35 d’entre elles sont jugés trop coûteuses ou mal gérés devraient cesser toutes activitées.
La Cour des comptes estime donc urgente la révision de leur modèle de financement… ou de les fermer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire