mardi 15 avril 2014

Les ayatollahs et talibans


 

La fin du zéro pointé en dictée

Les ayatollahs de l'orthographe vont monter aux créneaux

Une faute, un point en moins.

5 fautes Zéro et éliminatoire.

Avec son système de notation ancestrale, la dictée voit fleurir les zéros pointés.

Pour éviter de décourager les abonnés aux notes calamiteuses, l'éducation nationale a imaginé un nouveau barème, présenté jeudi 10 avril dans le cadre de la loi sur la refondation de l'école.

Les élèves de primaire et de collège évalués selon ce système verront s'additionner les scores obtenus dans trois catégories distinctes : l'orthographe des mots, l'accord des noms et l'accord des verbes.




DIFFICULTÉS GRANDISSANTES :



Comme on pouvait le redouter au ministère, les Ayatollahs et les Talibans ont accusé ce système de relever artificiellement les notes sans s'attaquer au problème de fond : des difficultés orthographiques grandissantes des Français.
Parmi ces critiques, celles du « champion du monde » d'orthographe et professeur de français dans un lycée nordiste, Bruno Dewaele.
« Ce n'est pas en changeant le barème qu'on va apprendre les règles à nos élèves », prévient-il.
Pour lui, l'école française ne consacre plus assez de temps à l'apprentissage de l'orthographe, tandis que l’erreur orthographique a envahi nos médias et l'espace public.
C'est directement votre échec, vous avez été incapables de transmettre le moyen d'écrire sans erreur notre langue à des millions d'enfants !!!



« Comment voulez-vous que les jeunes se sentent concernés lorsque des ayatollahs relayés par des talibans vous méprisent et vous discriminent en permanence ? »
Écoliers et collégiens ne verront pas tous apparaître le nouveau barème du ministère dans leur cahier de dictée, c'est bien regrettable...
Il ne s'agit que d'une incitation.
D'après un texte de Mélinée Le Priol

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire