mardi 3 janvier 2017

La droite régionale met les ecolos au pain sec



La droite lâchent les associations écolos

en rase campagne


Les aides publiques chutent, contraignant les petites assos à réduire leur activité.




Sale temps pour les associations de protection de l’environnement.
Un peu partout en France, elles font face à une baisse drastique de leurs financements publics. «Cela s’accélère et s’aggrave.
Depuis quelques mois, on assiste même à des retraits complets, sans préavis», constate Sophie Fleckenstein, coordinatrice du lien fédéral pour la fédération France nature environnement (FNE), qui regroupe 3 500 associations.
La présidence de Laurent Wauquiez, la région Auvergne-Rhône-Alpes a ainsi réduit de moitié la subvention annuelle de l’emblématique Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature (Frapna, lire plus bas), s’attaquant aussi aux associations d’éducation à l’environnement comme celles du réseau Graine, à l’agriculture biologique ou aux Amap (associations pour le maintien d’une agriculture paysanne).
La présidente, Valérie Pécresse, vient de couper les vivres à une foule de structures consacrées à la nature, au climat ou au bio, jugées «sans intérêt direct pour les Franciliens»

Xavier Bertrand, prévoit pour 2017 une baisse de 40 % du budget «développement durable, troisième révolution industrielle et transition énergétique» et de 35 % pour les associations

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire