lundi 29 août 2016

LUCIDES LES FRANCAIS...




Le désaveu de la gauche ne veut 

pas dire le retour en grâce de la 

droite.


Si les Français semblent décidés à vouloir 
sanctionner le gouvernement et l’actuel 
Président de la République, cela ne signifie pas 
qu’ils accordent beaucoup de crédit à 
l’opposition.

Ils semblent convaincus, selon un sondage 
Viavoice, qu’une victoire demain de la droite ne 
changerait pas grand-chose à leur quotidien.


Si un candidat LR devait devenir président, ils sont 52 % à penser qu’il ne ferait pas mieux que la gauche en matière économique et sociale (contre 32 % l’inverse).
Plus surprenant encore, 52 % des Français (contre 30 %) n’imaginent pas un gouvernement de droite plus efficace en matière de lutte contre le terrorisme que l’actuelle majorité.
Mais, signe de la droitisation de la société française, ils sont quand même 37 % à déclarer que si le FN arrivait au pouvoir, il ferait mieux que la gauche (soit 7 points de mieux que dans une hypothèse d’un président LR).

Valeur numéro 1

L’autre enseignement de notre sondage donne en partie raison à l’option de campagne choisie par Fillon et Juppé : si les Français sont préoccupés par les questions d’identité et de sécurité, ils veulent entendre parler d’autre chose, et bien sûr, d’économie.
A en croire Viavoice, les questions sociales et économiques seraient même très largement prioritaires dans la liste des thèmes qu’ils souhaitent voir aborder dans la campagne de la primaire.
Et c’est toujours vrai pour les sympathisants de droite et du centre, pour qui la «lutte contre la délinquance et l’insécurité», ou celle «contre le terrorisme» arrivent loin derrière «la limitation des dépenses publiques», «l’amélioration de la compétitivité des entreprises», ou «la création d’emplois».
Certes, la question de l’islam taraude l’opinion publique française : la laïcité est la valeur numéro 1 que les sympathisants de droite veulent voir défendre dans leur primaire.
Mais étrangement, le thème de l’autorité pourtant si cher à Nicolas Sarkozy arrive en avant-dernière position, juste devant «les valeurs patriotiques».
D'apres un recit de G BISEAU

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire