lundi 27 août 2012

Les 4 piliers du Grand Projet Socialiste


Argumentaire  militant :

Le temps du débat et du rassemblement. La victoire de la gauche aux récentes élections permet au Parti.


Socialiste de concentrer entre ses mains tous les pouvoirs pour mettre en œuvre une nouvelle politique pour un autre modèle de développement. 


Les 60 engagements de François Hollande doivent être accompagnés de mesures fortes capables de faire face à la crise mais aussi de préparer l’avenir en France et en Europe.

1. S’attaquer aux causes fondamentales de la crise, en particulier le chômage de masse.


— La croissance n’est pas une solution au chômage de masse « Le chômage va augmenter de 417.000 d’ici fin 2013 si la croissance se maintient »


 UNEDIC, mai 2012.


«La santé mentale, le nouveau défi prioritaire pour le marché du travail».


Rapport de l’OCDE, 2011,Selon les études sur le sujet, 90 % des emplois détruits sont dus au gain de productivité et seulement 10 % aux délocalisations. Même si nous arrivons à conserver un maximum d’emplois à l’intérieur de nos frontières, cela ne résoudra pas le problème du chômage de masse. 


Le volume de travail disponible n’est pas infini, il diminue chaque année. Déjà, durant les trente Glorieuses, période où la croissance Française fut la plus forte (+ 5,4 % par an), le nombre d’heures travaillées a décru de 3,5 %, soit de plus de 1,4 milliards d’heures, ce qui correspond à la destruction de plus de 800 000 emplois salariés actuels à temps plein ! Contrairement aux idées reçues, ce fut la
ème,ème réduction du temps de travail (salarisation, résorption des heures supplémentaires, 3 et 4 semaines de congés payés...) qui permit de conserver le plein emploi durant cette période de croissance alors que la population continuait d’augmenter. Nous produisons de plus en plus avec de moins en moins de travail humain.

A - Répartir le travail socialement disponible sur la population : la semaine de 4 jours peut créer entre 1,6 et 2 millions d’emplois, c’est aussi la réponse à la souffrance au travail, à l’accélération des cadences et des rythmes de vie. Cela peut-être mis en place sans que cela ne coûte ni à l’Etat, ni aux entreprises en recentrant les fonds mobilisés pour le traitement social du chômage sur le maintien des travailleurs au sein des entreprises.


B - Répartir les richesses du travail : limitation de l’éventail des salaires de 1 à 20 ( du plafond de la sécu), taxation des dividendes, chasse à l’évasion et aux niches fiscales, reforme fiscale de grande ampleur.


Engager - avant qu’il ne soit trop tard - la mutation écologique de notre appareil de production

— L’urgence est écologique : énergie, agriculture, crise environnementale et sanitaire « Le pic de production pétrolière a été atteint en 2006 » Agence Internationale de l'Énergie (AIE) « Les énergies vertes pourraient créer 125.000 emplois en France » Syndicat des Énergies Renouvelables 2012.


A - Investir massivement dans les énergies renouvelables. Décentralisation énergétique. Pôles écologiques de production. Reconfiguration du parc immobilier et création de 500 000 logements qui fonctionneront comme autant de mini centrales électriques pour alimenter le réseau en électricité.


« En Europe, nous avons détruit 90 % de notre biodiversité dans les champs et nous observons une chute régulière et absolument constante de l’activité biologique des sols exploités. Jusqu’à quand pourrons-nous encore pouvoir cultiver ? »


Claude Bourguignon, 2010

« La nouvelle génération d’enfants est la première de l’histoire moderne à être en moins bonne santé que celle de leurs parents. Ce n’est pas acceptable ! »

 
Unesco, 2012.


B - Convertir la France à l’agroécologie. Notre modèle agricole n’est pas soutenable. 



Malbouffe au nord, famine au sud, réchauffement climatique, perte de la biodiversité, crise sanitaire. Réattribution des subventions de la PAC sur des productions écologiquement responsables, quotas sur les produits excédentaires, systématiser l’achat de produits agroécologiques via les marchés publics (écoles, hôpitaux, entreprises...)

Financer les investissements indispensables à un nouveau modèle de développement.

— Les investissements d’avenir, leurs financements  création monétaire / emprunt direct à la BCE, remise en cause des dettes (audit), Impôt européen sur les sociétés, Europe sociale (harmonisation des protections sociales)...


« Comment peut-il manquer aujourd’hui de l’argent pour maintenir et prolonger les conquêtes sociales alors que la production de richesses a considérablement augmenté depuis la libération, période où l’Europe était ruinée ? »

 
Stéphane Hessel 2010.


Retrouver dans la démocratie un moteur du développement

— La semaine de 4 jours (du temps pour l’engagement citoyen), le non-cumul des mandats, la réforme institutionnelle et territoriale, la démocratisation des institutions Européenne (système parlementaire).


Grand Projet Socialiste (GPS) est un rassemblement d'élus et de militants qui vise la refondation intellectuelle et politique du projet socialiste de transformation sociale et écologique.


www.grandprojetsocialiste.fr

www.facebook.com/grandprojetsocialiste

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire