mercredi 11 avril 2012

Potion amer espagnole

Potion amer espagnole

le ministre de l'Économie a assuré dans une interview à la Frankfurter Allgemeine Zeitung, samedi, que l'Espagne se sortirait de cette crise «sans aide extérieure».
Voici une déclaration de plus...

Elle ne peut que passer par des coupes dans la santé et l'éducation, deux postes qui absorbent 60% des budgets des régions espagnoles.

L'idée de restreindre l'accès des ménages les plus aisés au ­système social n'est pas nouvelle en Europe. Le Royaume-Uni supprimera en 2013 les allocations familiales lorsque les parents gagnent plus de 88.000 livres (106.000 euros).

En France, toutefois, aucun candidat ne prévoit ce genre de mesure. En matière de santé, les gouvernements successifs ont préféré accroître la part payée par tous les Français. Une solution que le ministre de l'Économie espagnol juge ne pas être «la panacée».



Aviso

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire