samedi 26 novembre 2011

« BORRON Y CUENTA NUEVA »

« BORRON Y CUENTA NUEVA »

Un Sarkosy nous assène sa VERITE !!!


Sarkozy a évoqué un problème insolvable de 30.000 milliards de dollars dans la zone euro.

Oui, il a dit insolvable, et pour cause, ce n’était pas le président français Nicolas Sarkozy qui s’exprimait de cette façon, mais son demi-frère, Olivier Sarkozy, « celui qui sait se servir d’une calculatrice », commente Zero Hedge.

Olivier Sarkozy préside la gestion du fonds d’investissement Carlyle. Il affirme que le « point de bascule » va arriver bien plus tôt que l’on ne se l’imagine.

A la chaîne de télévision américaine CNBC, il a expliqué que les dirigeants européens doivent organiser d’URGENCE un plan de sauvetage de plusieurs milliards d’euros, comme le plan Paulson (TARP) qui avait été déployé en septembre 2008.

Il observe que les marchés commencent même à ressentir de la MEFIANCE POUR L ALLEMAGNE, alors qu’elle n’avait jamais rencontré de problème de confiance jusqu’à maintenant.

Il explique que le véritable problème ne provient pas de la dette des Etats, mais plutôt de la vulnérabilité du secteur bancaire, qui aurait besoin de beaucoup plus de fonds que l’Europe, que ce soit par la BCE, ou son FESF, qu'il ne ne sera JAMAIS CAPABLE d’apporter.

Il rappelle qu’en 2008, les banques américaines avaient besoin de stabiliser 3.000 milliards de dollars de financement, et que dans le cadre du plan de sauvetage (le plan Paulson), le Département du Trésor américain a acquis 212 milliards de dollars d’actifs toxiques qui ont permis aux banques de résoudre leurs problèmes les plus immédiats et de gagner du temps.

Mais en Europe, le secteur bancaire est 10 FOIS PLUS IMPORTANT, donc les actifs à sécuriser sont de 30.000 milliards de dollars, et le sauvetage correspondant devrait donc décupler pour s’élever à 2.120 milliards.
« Si vous voulez stabiliser ces 30.000 milliards de dollars, et à mon avis, ce n’est pas ce que vous voulez faire, mais ce que vous devez faire, vous n’avez pas le choix, vous aurez besoin de 2.100 milliards de dollars et je suspecte que cela pourrait même être encore plus que cela».

Or, aucune institution ne peut financer un tel montant, estime-t-il.

  1. Nous allons donc tout droit dans le mur... la faillite de tout le système Capitalo-Liberal Débridé des néo-cons va exploser en vol.

Il n'y aura alors qu'une solution « On efface tout et on recommence »

BORRON Y CUENTA NUEVA
Gilles BERTIN

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire